Image d'introduction
Voyager avec la maladie de Crohn
Texte d'introduction

Maladie touchant le système digestif, la maladie de Crohn se caractérise chez les patients par des crises de douleurs abdominales et de diarrhées qui peuvent durer plusieurs semaines ou plusieurs mois. Cette maladie chronique peut également entraîner des pertes de poids et de la fatigue si aucun traitement n’est mis en place. Même si la maladie de Crohn n’empêche pas les patients de voyager, elle peut perturber le bon déroulement des séjours à l’étranger.

Corps de l'article

En France, 85 000 personnes sont atteintes par la maladie de Crohn

Comment la maladie de Crohn se manifeste chez les patients atteints ? Elle peut se présenter à n’importe quel âge et a une origine principalement génétique. Cependant, certains facteurs peuvent faciliter la survenance de cette maladie. Les antécédents familiaux sur des maladies intestinales ou le tabagisme sont ainsi des causes prouvées augmentant le risque.

Pour la petite histoire, c’est le chirurgien américain Burril B. Crohn qui a décrit en premier cette maladie, en localisant précisément les zones d’inflammation. C’est pourquoi le nom de maladie de Crohn a été choisi.

L’une des caractéristiques de cette maladie, c’est le fait qu’il n’y a pas de causes clairement établies. Ainsi, aucune mesure de prévention n’est établie.

Heureusement, cette maladie chronique n’empêche pas de voyager et de découvrir le monde. En revanche, les patients doivent prendre de nombreuses dispositions avant de partir afin de ne prendre aucun risque.

Les précautions avant le départ

  • L’assurance rapatriement : souscrire une assurance multirisque incluant les garanties liées au rapatriement est essentiel pour les patients atteints de la maladie de Crohn. Ceux-ci sont invités à noter précieusement les coordonnées de l’assurance et du plateau d’assistance  avant de partir.
  • Les ordonnances : les patients ont tout intérêt à conserver avec eux les ordonnances médicales ainsi que tous les documents pouvant attester du traitement.
  • Le traitement : il ne faut pas oublier de le mettre dans les bagages (en cabine si vous voyagez en avion) ! Le plus important est également d’emporter la quantité correspondante à la durée du séjour.
  • Précision d’APRIL International : en cas de vol ou de perte du traitement pendant le séjour, APRIL International s’engage à vous faire parvenir votre traitement sur place (voir conditions générales du produit Assurance Voyageur Malade)
  • Les vaccins : suivant la destination, des vaccins seront nécessaires pour ne prendre aucun risque sanitaire lié à la maladie ou au traitement. Il est possible de consulter la liste des vaccins par pays sur le site internet de l’Institut Pasteur.
  • La complémentaire santé : avant le départ, il est préférable de contacter sa mutuelle ou l’organisme de complémentaire santé, notamment concernant les frais médicaux à l’étranger.
  • La carte européenne de Sécurité Sociale : pour les voyageurs se déplaçant en Europe, il y a la possibilité d’obtenir la CEAM (carte Européenne d’Assurance Maladie), nécessaire en cas de soins médicaux sur place.

Une assurance voyage adaptée pour voyager malgré la maladie de Crohn

APRIL International propose une assurance voyage spécialement adaptée pour les voyageurs atteints d’une maladie de longue durée : l’assurance voyageur malade. En cas d’annulation de vous-même ou d’un de vos proches, APRIL International vous protège et offre également une couverture adaptée concernant les frais médicaux et le rapatriement.

Pour en savoir plus sur la maladie de Crohn :

L’AFA se consacre au soutien de la recherche sur les maladies inflammatoires chroniques intestinales tout en informant les malades, leurs proches et le grand public sur ces maladies. Plus d’informations sur la maladie de Crohn sur le site de l’AFA.

Titre articles poussés
Know more